19.11.2014

Rien n'est impossible

Wisi-Zgraggen-präsentiert-stolz-seinen-neuen-Aebi-TT211

Aebi développe le TT280 spécialement pour Wisi Zgraggen

 

Une volonté hors norme, un engagement personnel et le courage de prendre une nouvelle voie; voici ce qui caractérise Wisi Zgraggen d'Erstfeld dans le canton d'Uri (CH), dont la vie a soudainement basculée il y a 12 ans. Aebi de Burgdorf a développé pour l'agriculteur un Aebi TT280 modifié qui s'adapte à ses besoins spécifiques. Un petit tour de force pour Aebi, un grand soulagement pour Wisi Zgraggen et le travail quotidien dans son entreprise agricole.

 

À l'âge de 25 ans, Wisi Zgraggen a perdu la totalité de son bras droit et une partie de son bras gauche à partir du coude, à la suite d'un accident du travail. Lorsque la presse à balles s'est coincée, il a manipulé la machine alors en fonctionnement, a trébuché et s'est retrouvé coincé dans la machine à 18 rouleaux. Wisi se rappelle de l'accident encore très bien: «J'avais conscience à 200%. L'adrénaline m'a tenu éveillé et à cause du choc je n'ai presque pas perdu de sang.» Les médecins lui ont sauvé la vie, mais ils n'ont pas pu lui rendre ses bras. Cependant, au lieu de se résigner et de suivre le conseil des médecins et des autorités, de partir à la retraite de manière anticipée, l'agriculteur a suivi un autre chemin: il a commencé par adapter son environnement à la nouvelle situation. Et y est parvenu: aujourd'hui, 12 ans après, Wisi Zgraggen a l'entreprise bien en main et n'est pas un modèle que pour ses 4 enfants.

 

Trouver des solutions créatives

Un support d'outil pour terrain escarpé, spécialement adapté à ses besoins, c'était le souhait de Wisi Zgraggen. Une fabrication spéciale était donc de mise, ce qui a éveillé l'ambition des développeurs d'Aebi à Burgdorf, avec pour devise «Rien n'est impossible».

Trouver des solutions créatives et flexibles, est l'exigence quotidienne du groupe Aebi Schmidt; même pour les besoins des clients techniquement complexes. Cependant, la nouveauté consistait en la modification d'un outil; qui devrait être équipé par ex. d'un pilotage à pédale et disposant d'éléments de commande, qui devraient pouvoir être atteints par le genou ou le moignon du bras. Tout a donc commencé par une analyse de la situation et des capacités physiques de Wisi Zgraggen. Les éléments de commande, l'hydraulique et les composants ont pour la plupart dus être spécialement fabriqués. Un pupitre de commande à gauche du conducteur remplace désormais le levier multifonction du Terratrac. Wisi peut sélectionner toutes les fonctions, comme par ex. le démarrage du moteur l'allumage et l'extinction des lumières ou du frein de stationnement avec son moignon de bras au moyen des touches correspondantes. En plus des nombreuses modifications, le clignotant de direction et l'accélérateur manuel par ex. ont été dupliqués au niveau des pédales, l'ouverture de la porte modifiée, le levier passé du côté droit au côté gauche dans l'accoudoir du siège conducteur et une sorte de manette a été construite pour permettre le pilotage au moyen du pied.

Christoph Wegmüller a eu un rôle essentiel dans le développement technique et l'aménagement du Terratrac à Burgdorf. L'ingénieur en développement, qui a dirigé le projet du début, a réalisé le «Wisi TT280» en à peine 5 mois avec son équipe. «L'aménagement du Terratrac, a demandé beaucoup de connaissances techniques, mais également une grande part d'improvisation et d'esprit d'équipe» se remémore Wegmüller. «Beaucoup de pièces n'étaient pas des pièces standard. L'hydraulique du système de direction à pédale particulièrement a représenté un challenge, qui au début a été un vrai casse-tête. Les fonctions de sécurité aussi représentaient un aspect import à nos yeux. Tous les systèmes étaient connectés logiquement entre eux et devaient réagir avec précision. Pour nous, il ne s'agissait pas uniquement de monter des leviers supplémentaires pour que Wisi puissent conduire d'une manière ou d'une autre.» Le système de raccordement rapide Gangl à l'avant et à l'arrière est aussi une particularité, qui a été spécialement modifiée pour l'Aebi TT280. Des outils peuvent ainsi être facilement raccordés et décrochés en quelques secondes à partir de la cabine conducteur.

 

Une implication totale

Marco Studer, directeur de la division Aebi, se réjouit non seulement de cet aménagement réussi, mais avant tout aussi de l'engagement personnel de ses collaborateurs. «Ils n'étaient pas seulement impliqués à 100%, mais également prêts à faire des heures supplémentaires et à travailler le samedi. Pendant les weekends, on bricolait à l'atelier sur le «Wisi TT280»; toujours sur la base du volontariat», souligne Marco Studer. Une mise en oeuvre rapide a ainsi pu être garantie, sans influencer les ressources relatives aux commandes déjà en cours.

Selon Wisi Zgraggen, ça a été un super moment, de voir le transporteur avec l'Aebi TT280 arriver dans la cour. «J'avais presque les larmes aux yeux. Les affaires sont une chose. L'humain par contre ne s'achète pas. La relation avec les employés d'Aebi a été tout simplement géniale et le contact direct avec l'usine de Burgdorf a facilité de beaucoup les choses.»

Ces dernières semaines, Wisi a déjà beaucoup utilisé l'Aebi TT280. Il s'est à peine «entrainé» 2 heures et s'est habitué très rapidement à l'ensemble des fonctions. Tondre, faner ou transporter la remorque ne lui pose aucun problème. Maintenant, après la première saison, le Terratrac va être préparé à sa tâche d'hiver. Ensuite, il sera utilisé comme mélangeuse à vis, car «ce serait dommage, de ne pas utiliser une si bonne machine».

 

Download:

2014-11-19 PR Wisi.zip