01.09.2016

Le roi des digues

Les porte-appareils pour pente d’Aebi en Suisse ont été conçus à l’origine pour intervenir dans des régions montagneuses très accidentées. Et grâce à son centre de gravité bas, la répartition optimale du poids, un poids propre modeste et la transmission hydrostatique en continu, le Terratrac maîtrise même les pentes les plus exigeantes, sûrement et sans problème.

Le point culminant des Pays-Bas ne s’élève qu’à 322 mètres au dessus du niveau de la mer, ce qui est bien loin des hauteurs dont on est coutumier dans les Alpes suisses ; même la notion de « pente » prend un autre sens dans ce royaume situé sur la mer du Nord. Et pourtant, les avantages du Terratrac d’Aebi se sont frayé un chemin même jusqu’au plat-pays et convainquent, littéralement, à tous les niveaux. Les modèles plus petits tels que l’Aebi TT211 sont, à titre d’exemple, employés par les organismes de gestion des eaux Noorderzijlvest à Eemshaven ou Hunze en Aa's à Termunten sur la mer du Nord. Où il est question d’exploiter quelque 3000 km de digues sur tout le littoral des Pays-Bas. Ce sont les organismes de gestion des eaux qui sont en charge de ces travaux, et certains d’entre eux comptent parmi les plus anciennes institutions du pays. Ils ont la responsabilité entre autres de préserver une couche herbeuse fine mais drue sur les digues car celle-ci protège la digue contre l’érosion par le vent et l’eau, et en accroît la stabilité. En effet, une herborisation trop invasive risquerait de compromettre la masse sableuse et les strates d’argiles à l’intérieur des digues.

Un outil de travail confortable

Les équipes des organismes de gestion des eaux Noorderzijlvest et Hunze en Aa's n’apprécient l’Aebi TT211 pas seulement pour la fiabilité et la capacité de rendement au travail de cette machine. Compte tenu des kilomètres de routes à parcourir en ligne droite sur la digue, le siège Wipomatik garantit une position d’assise agréable et ergonomique. L’angle d’inclinaison s’ouvre jusqu’à 10° et s’ajuste automatiquement à celle de la pente. L’actionnement simultané de l’hydraulique et de la transmission au moyen du levier multifonctions, sans changement de main, assurent par ailleurs un plus de confort de manipulation et de conduite. L’embrayage et le changement de vitesse appartiennent au passé, et le conducteur peut désormais se consacrer totalement à son travail. La force permanente de la transmission des roues et le freinage sensiblement amélioré de la transmission hydrostatique, comparativement à la transmission mécanique, augmentent la sécurité de manière significative. La manœuvre précise et le changement de la direction se traduisent dans la pratique par une augmentation manifeste de la vitesse de travail. De plus, la technologie astucieuse permet de mettre en marche automatique la direction intégrale lors du levage du chargeur frontal pour un gain de temps et un travail facilité. L’habitable bénéficie de la radio, de la clim et de supports de rangement pratiques pour un plus de confort.

L’herbe sur le dessus des digues doit être tondue à intervalles réguliers, durant les mois d’été, à l’aide du Terratrac. Qu’il vente ou qu’il pleuve d’ailleurs, puisque la province de la Frise est souvent soumise à rude épreuve météorologique. Le travail est pourtant des plus plaisant parmi les moutons et les embruns de la mer… avec le Terratrac, ce roi des digues.